Blog Left Image

Posted on

Dans la ville de Kigoma, en Tanzanie, les organisations à base communautaire sont des acteurs clés du cycle de gestion des déchets. D’autres actions à haut impact en matière de gestion des déchets ont été également initiées. Les bénéficiaires se sont confiés à l’équipe technique du projet. Les retours sont encourageants.

Posted on

Le Centre de Recherche en Hydrobiologie d’Uvira (CRH-Uvira) en RDC est un des partenaires du projet LATAWAMA, financé par l’UE et mis en œuvre par Enabel et l’Autorité du Lac Tanganyika. Il fait partie du réseau des laboratoires de référence « Lake Tanganyika Water Monitoring Network ». Les travaux de réhabilitation et de modernisation de ce laboratoire débutent en juin 2021.

Posted on

Le mardi 22 avril 2021, l’équipe du projet en collaboration avec les experts de l’Université du Burundi et les techniciens de l’OBUHA, ont prélevé les échantillons de boues dans les bassins anaérobies pour en déterminer les paramètres spécifiques comme la viscosité, la densité brute, la densité sèche, la teneur en eau, la DBO5

Posted on

Le projet LATAWAMA, financé par l’Union européenne et mis en œuvre par Enabel, l’Agence belge de développement aux côtés de l’Autorité du lac Tanganyika, est conscient que pour atténuer la pollution par le plastique dans le bassin du lac Tanganyika, il n’y aura pas de « solution unique». Cependant, la stratégie à déployer doit être basée sur l’esprit et les principes de l’économie circulaire et sur la participation des communautés locales.

Posted on

C’est un défi de taille pour l’hôpital de Mwaheni : gérer efficacement 100 kg de déchets biomédicaux générés quotidiennement par cet établissement de référence régional. Le projet LATAWAMA mis en œuvre par Enabel et l’Autorité du Lac Tanganyika sur financement de l’Union européenne vient de réhabiliter cette infrastructure et en garantira la maintenance pendant deux ans.

Posted on

Depuis, plusieurs années, au moins deux hippopotames se sont établis au sein des bassins de traitement de la station d’épuration de Bujumbura, principalement dans les lagunes facultatives et les bassins de maturation.Ces lagunes offrent un habitat adéquat pour cet herbivore qui pâture paisiblement sur les berges et les pourtours des bassins de la station.Les hippopotames ne sont pas les seuls à s’être établis dans les bassins de traitement.